Sebastien Buemi, pilote F1

Le premier forum de supporteurs de Sebastien Buemi, pilote de formule 1: messages de Sebastien, actualites, echanges, courses, pronostics, classements, sports mecaniques...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Interview du 5 janvier 2012: Sebastien Buemi

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Source le matin.ch

Buemi prend la roue de Red Bull

Le pilote vaudois vient de parapher un contrat de troisième pilote au sein de l’écurie championne du monde. Pour prendre la place de Mark Webber en 2013?
Le 14 décembre dernier, le ciel tombait sur la tête de Sébastien Buemi: alors que ses patrons lui avaient assuré, depuis des semaines, qu’il serait reconduit chez Toro Rosso en 2012, il a appris ce jour-là qu’il ne ferait plus partie de la petite équipe italienne. A ce stade de la saison, les bons volants sont déjà tous attribués. Pour Sébastien Buemi, il était donc très difficile de se retourner. Loin de perdre son calme, le Suisse a posément analysé les choix qui s’offraient à lui avant de décider de signer un contrat de troisième pilote avec l’écurie Red Bull. Un contrat signé et officialisé hier. Il en explique les raisons au «Matin».

Vous voici donc coéquipier de Sebastian Vettel et de Mark Webber, mais dans les coulisses! Vous avez pourtant l’air plutôt satisfait. Oui, je suis très content d’avoir pu signer ce contrat. Je pense que c’était la meilleure option pour moi, c’est la suite logique de mes trois saisons chez Toro Rosso, et la suite de toute ma carrière en monoplace. Il ne faut pas perdre de vue que Red Bull me soutient depuis 2004.

Troisième pilote de Red Bull, qu’est-ce que cela signifie en pratique? Je fais partie de l’écurie championne du monde, tout comme les deux autres pilotes. Je vais me rendre sur toutes les courses et toutes les séances d’essais pour être prêt à remplacer l’un des deux pilotes titulaires en cas de problème. Mais, surtout, je vais énormément développer la voiture sur le simulateur, cela constituera une partie très importante de mon travail. Cela se passera à l’usine de Milton Keynes, en Angleterre, et cela me permettra de me familiariser avec les ingénieurs de l’écurie. Etre proche d’eux sera le meilleur moyen d’obtenir une place au sein de leur équipe, un jour futur…

A priori, ce programme ne vous permet pourtant pas de vous entraîner sur la piste… Pas en F1, du moins pas tant qu’il n’y a pas de demande de la part de l’équipe. Mais je dois être prêt à sauter dans la monoplace à tout instant. Pour garder la main, je vais poursuivre mon entraînement physique, et je vais essayer de trouver un programme complémentaire dans une autre formule automobile. L’idéal serait de coupler la F1 avec un championnat différent, par exemple l’endurance. Participer aux 24 Heures du Mans, voilà qui me plairait beaucoup.

Votre programme en F1 vous le permettrait-il? Il n’y a pas de grand prix pendant le week-end des 24 Heures du Mans, ce serait donc possible. Et les grandes écuries vont commencer leurs essais privés très prochainement, je pourrais donc y participer aussi. Je vais probablement pouvoir annoncer bientôt en détail de quoi sera fait mon programme 2012.

Comment avez-vous accepté la décision de Toro Rosso, en décembre? Evidemment, j’ai été surpris, je ne m’y attendais pas du tout. Mais les gens de Red Bull m’ont immédiatement proposé ce boulot de troisième pilote. J’ai réfléchi, et je l’ai finalement accepté.

Quelles garanties vous a-t-on donné pour la saison 2013? Aucune! Le contrat que je viens de signer ne porte que sur un an. Après, on ne m’a rien promis, nous verrons. Il est très difficile de prédire ce qui va se passer en 2013, parce que beaucoup de pilotes verront leur contrat se terminer cette saison. Il y aura des places à prendre, et il va falloir en profiter.

Vous dites que vous êtes satisfait de votre décision, mais le mieux n’aurait-il pas été de disputer les grands prix, comme l’an dernier? Se faire éjecter de Toro Rosso pour redevenir troisième pilote, comme en 2008, n’est-ce pas une forme de régression? Je ne le vois pas comme ça. Bien sûr, le mieux reste de rouler. Mais, en réalité, je pense qu’il vaut mieux se retrouver troisième pilote dans la meilleure écurie du plateau plutôt que titulaire dans l’une des petites écuries du fond de la grille de départ… Depuis le mois de décembre, j’ai été en contact avec d’autres équipes, j’avais des opportunités ailleurs. Mais la meilleure solution était finalement de rester chez Red Bull. Je serai très souvent à l’usine, et je vais participer à toutes leurs journées de promotion. Je ferai partie intégrale de la meilleure écurie du plateau, et c’est évidemment très positif. Désormais, c’est à moi de me donner à fond sur le simulateur pour leur prouver que j’ai les qualités requises pour piloter la Red Bull, au cas où le contrat de Mark Webber ne serait pas renouvelé en 2013.
(Le Matin)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum