Sebastien Buemi, pilote F1

Le premier forum de supporteurs de Sebastien Buemi, pilote de formule 1: messages de Sebastien, actualites, echanges, courses, pronostics, classements, sports mecaniques...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

interview de decembre 2011

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 interview de decembre 2011 le Dim 18 Déc - 10:47

Buemi: "c'est bizarre et incompréhensible"
17.12.2011 - 08:44 - mise à jour: 16:23

L'Aiglon de 23 ans s'est fait "doubler" par son employeur. [DR]
Evincé mercredi de l'écurie Toro Rosso alors qu'il effectuait des essais dans un simulateur en vue de 2012, Sébastien Buemi se retrouve soudainement sans volant. tsrsport.ch a rencontré le Vaudois qui a évoqué cette "tuile" à laquelle il ne s'attendait pas.
"Ma première année en F1, il a fallu apprendre, la deuxième j'ai saisi ce qu'il fallait faire pour aller plus vite. La troisième? J'espère récolter le fruit de mon travail". Ces paroles sortaient de la bouche de Sébastien Buemi en mars, avant le coup d'envoi de la saison 2011.

Avec 15 points au compteur, l'Aiglon de 23 ans a réussi sa meilleure saison. Pas suffisant si l'on en croit les dirigeants Red Bull et Toro Rosso, qui l'ont évincé mercredi. Son baquet, tout comme celui de son coéquipier Jaime Alguersuari, seront occupés par deux autres jeunes (l'Australien Ricciardo et le Français Vergne), issus eux aussi, de la filière junior Red Bull.

L'implacable monde de la Formule 1 a envoyé "Seb" sur la bordure. Le Vaudois ne se laisse pas démonter pour autant. tsrsport.ch a rencontré vendredi le Vaudois, qui s'active dans le but de disputer une 4e saison en F1.

"Je travaillais sur la Red Bull de l'année prochaine"
tsrsport.ch: Alors que tout était quasiment réglé avec Toro Rosso, voilà que votre contrat n'a pas été reconduit pour 2012. Quelques jours après cette annonce, quel est votre sentiment?


Buemi fait marcher son réseau pour trouver une place de pilote dans les paddocks de la F1. [DR] SEBASTIEN BUEMI: L'annonce de ma non-reconduction au sein de l'écurie Toro Rosso est tombée comme une mauvaise surprise. On ne m'avait rien promis mais on avait déjà fait des plans pour l'année prochaine. On m'avait quasiment dit que c'était bon et que l'annonce définitive ne serait plus qu'une question de temps. C'est bizarre.

tsrsport.ch: Vous étiez en Angleterre dans le simulateur de Red Bull lorsque l'on vous a communiqué la nouvelle.

SEBASTIEN BUEMI: J’étais en plus en train de faire du travail sur la RB8, la voiture Red Bull de l’année prochaine. J’étais complètement abasourdi par l’annonce.

"Chez Toro Rosso, personne ne comprend"
tsrsport.ch: On vous a laissé entendre que vous seriez toujours chez Toro Rosso en 2012. Et puis soudainement vous êtes évincé. Il a dû se passer quelque chose dans les bureaux Red Bull et de son "farm team", non?

SEBASTIEN BUEMI: Je n'ai pas encore compris ce soudain retournement de situation... J'avais reçu le calendrier de la part de Toro Rosso pour 2012... En fin de compte, je n'ai pas d'autre choix que d'accepter cette décision. Comme mon ancien coéquipier Jaime Alguersuari l'a dit, c'est incompréhensible. Personne ne comprend dans le team Toro Rosso. Les chefs ont pris cette décision. C'est ainsi.

"Je suis très reconnaissant mais..."
tsrsport.ch: Vous dites "incompréhensible". La pilule doit du coup être très difficile à avaler...

SEBASTIEN BUEMI: Malgré cela, je reste très reconnaissant envers Red Bull. Depuis que j'ai 15 ans, sa filière m'a donné la possibilité de m'aguerrir et de faire de la F1 pendant 3 saisons. Je suis très reconnaissant mais je dois admettre que j'ai de la peine à comprendre cette décision.


"Seb" a disputé 55 GP avec Toro Rosso. [Alberto Saiz - Keystone] tsrsport.ch: Que répondez-vous à ceux qui prétendent que vous êtes un bon pilote, mais qui n’a "toujours" pas fait de coups d’éclat?

SEBASTIEN BUEMI: Je suis d’accord. Je n’ai pas tout fait parfaitement. Je pars du principe qu'il faut toujours faire mieux et continuer à s’améliorer.

Cette saison, il y a en fait eu plusieurs opportunités lors desquelles j’aurais pu réussir un bon truc mais elles ont très souvent été gâchées par des problèmes techniques ou par des erreurs de stratégie d’équipe.

"Je ne m'avoue de loin pas vaincu"
tsrsport.ch: La suite pour vous, c’est quoi? Rester à tout prix en F1?

SEBASTIEN BUEMI: Quand on a 23 ans et que l’on a disputé 3 saisons en F1, on veut absolument continuer dans cette catégorie. Maintenant, il ne faut pas s’entêter. Il faut prendre rapidement les bonnes décisions. Ce n’est pas une période facile mais je ne m’avoue de loin pas vaincu. Il y a encore des possibilités avec Red Bull, mais sur d'autres bases.

tsrsport.ch: En F1, il reste deux baquets. Un chez HRT et un chez Williams…

SEBASTIEN BUEMI: Le but est de rester en F1. Maintenant, il faut réfléchir. Il y a peut-être aussi des bonnes places de 3e pilote. Il faut peser le pour et le contre, passer des coups de fil et attendre…

"Je vais tout faire pour continuer en F1"
tsrsport.ch: Les championnats d’IndyCar, en Amérique du Nord, d’endurance, ou de DTM sont-ils des options?

SEBASTIEN BUEMI: C’est tout à fait possible, même si pour le moment je suis concentré pour fixer mon avenir en F1.

tsrsport.ch: Ne plus être, ne serait-ce qu'une saison, sur le "circuit" de la F1 signifierait quasiment la fin de votre carrière dans cette catégorie.

SEBASTIEN BUEMI: Ce serait effectivement extrêmement difficile de retrouver une place en F1.

tsrsport.ch : Que retenez-vous de ces 3 ans en F1?

SEBASTIEN BUEMI: J'ai beaucoup appris. La F1 c’est la crème de la crème. J’aime cela et je vais tout faire pour continuer là.


"Finir 9e avec une Toro Rosso, c’est un super résultat"
tsrsport.ch: Comment qualifiez-vous votre troisième et peut-être dernière année en F1 ?

SEBASTIEN BUEMI: Elle était bonne, même si la deuxième partie de l’exercice a été marquée par de nombreux problèmes mécaniques qui m’ont empêché d’obtenir des bons résultats. Je pense avoir commis très peu d’erreurs.


Buemi n'a marqué "que" 2 points lors des 5 derniers GP 2011. [DR] A Abu Dhabi, par exemple, je suis 8e avant un problème hydraulique. En Inde, je suis 8e avant la casse de moteur. Au Japon, je suis 9e avant de perdre une roue.

Lors des 5 dernières courses, j’aurais dû terminer dans les points. Il ne faut pas se leurrer. Terminer 7e, 8e ou 9e avec une Toro Rosso, c’est un super résultat. C’est très difficile de faire mieux.

tsrsport.ch: Nourrissez-vous des regrets au terme de la saison 2011 ?

SEBASTIEN BUEMI: Aucun, car j’ai fait le maximum à tous les niveaux. Bien sûr, j’ai en tête des moments où j'aurais peut-être pu faire mieux. Mais la saison est derrière maintenant.

"Pas de la poisse mais clairement des erreurs humaines"
tsrsport.ch: Votre 2e partie de saison a été marquée par la poisse…

SEBASTIEN BUEMI: Je pars du principe que quand on fixe mal une roue (ndlr : GP du Japon), ce n’est pas de la poisse, c’est une erreur. Quand une pièce casse parce qu’elle a fait trop de kilomètres par rapport à ce qu’elle est censée faire, ce n’est pas de la poisse, c’est aussi une erreur. Quand un joint sort parce qu'un écrou a mal été serré, ce n’est pas de la poisse non plus. Des erreurs ont été commises.

Je ne mets pas du tout la faute sur qui que ce soit. La F1 est un sport d’équipe. Il faut rester ensemble, faire le maximum et se serrer les coudes dans les moments difficiles. Je refuse cependant de parler de poisse. Ce sont clairement des erreurs humaines.

tsrsport.ch: Une certaine presse de boulevard du côté de Zurich n’a pas hésité à parler de "cabale" à votre encontre ?

SEBASTIEN BUEMI: Ce n’était pas dans l’intérêt de l’écurie d’être contre moi. Les dirigeants et tout le reste de l’équipe ont été déçus de perdre la 7e place au Mondial des constructeurs au profit de Sauber. Il faut savoir qu'une différence de place au classement des constructeurs représente plusieurs millions de dollars.

propos recueillis par Miguel Bao

source tsr.ch

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum